Image default
Maison et Jardin

Comment fabriquer sa ruche ?

Rate this post

La construction de la ruche est une étape incontournable si vous voulez vous lancer dans l’apiculture pour produire votre propre miel. Fabriquer une ruche est relativement simple, à condition que vous respectiez les règles basiques qui garantissent son bon fonctionnement.

Construire une ruche – les conditions à respecter

L’apiculture est un domaine soumis à des réglementations. Avant toute chose, il faut se conformer aux règles en vigueur afin d’éviter les poursuites judiciaires. Tout d’abord, vous devez vous assurer que l’endroit où vous allez installer les ruches ne gêne pas vos voisins. Selon les règlements en vigueur, la ruche doit être installée à une distance minimum de 5 m des propriétés des voisins, 10 m des voies publiques et jusqu’à 100 m et plus des écoles et des hôpitaux. Si vous remplissez ces conditions, vous pouvez déposer une demande d’autorisation auprès de la mairie. Vous devez également réaliser une déclaration annuelle auprès de la mairie.

Quelle ruche choisir ?

Le choix de la ruche dépend en grande partie du type d’apiculture que vous souhaitez exercer. Vous devez donc définir vos besoins avant de vous lancer.

La ruche de biodiversité est conçue pour s’approcher au plus de l’habitat naturel des abeilles. Ce type de ruche aide les abeilles sauvages au quotidien et permet de réduire les interventions humaines. Elle est facile à mettre en place, mais ne peut accueillir qu’un seul essaim d’abeilles.

La ruche horizontale est en quelque sorte une ruche bio. C’est un excellent choix si vous voulez vous lancer dans l’apiculture amateur. Ce type de ruche facilite la récolte, car vous n’avez pas besoin de matériel spécifique.

La ruche de production convient à un usage intensif. Vous devez opter pour ce type de ruche si vous désirez produire du miel à grande échelle. Elle optimise le travail des abeilles et permet d’obtenir de meilleures récoltes. Elle facilite aussi le travail des apiculteurs. Comme son nom l’indique, elle peut accueillir de grandes colonies d’abeilles.

Le dernier type, c’est la ruchette, une version plus petite d’une ruche classique. Elle est conçue pour accueillir un nombre réduit d’abeille, plus précisément pour l’élevage des reines. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’elle est utilisée lors d’une transition, suite au renouvellement d’une reine. Cette technique permet d’obtenir de meilleurs rendements, une fois transmis dans une ruche classique.

Quels sont les matériels nécessaires ?

Il existe différents types de ruches. Vous pouvez faire le choix entre la ruche traditionnelle, la ruche Dadant, la ruche Warré ou les autres ruches modernes. Quoi qu’il en soit, les éléments de base qui composent les ruches sont les mêmes. Il y a le toit, le couvre-cadre, le corps, les cadres, le plateau, les hausses et la planche d’envol.

Pour fabriquer ces différents éléments, vous pouvez utiliser du bois. Celui-ci doit être non traité et sans peinture afin de préserver la santé et le bien-être des abeilles. Afin de mener à bien les travaux, vous devez réunir tout le matériel et les matériaux nécessaires.

Pour le toit, il vous faut :

  • Des planches de bois en bois de 10 cm de large et de 60 cm de long,
  • Des planches de bois 50 cm x 50 cm,
  • Un contreplaqué de 54 cm de large et de 60 cm de long,
  • De la tôle,
  • Des clous,
  • Du polystyrène,
  • Des agrafes,
  • Un marteau.

Pour le corps de la ruche, vous avez également besoin de deux types de planches de bois :

  • 55 cm de long, 22 cm de large et 2.8 cm d’épaisseur,
  • 43 cm de long, 22 cm de large et 2.6 cm d’épaisseur.

Pour le plateau de la ruche, vous devez utiliser :

  • Un panneau de bois de 60 cm de long, 47 cm de large et de 1.8 cm d’épaisseur,
  • 2 liteaux de 4 cm de long, 2.6 cm de large et 1.7 cm d’épaisseur,
  • Des tasseaux bois de 53 cm de long, 26 cm de large et 1.8 cm d’épaisseur,
  • Une grille métallique,
  • Des clous et des vis à bois.

Pour la hausse, il vous faut :

  • Des planches de bois de 55 cm de long, 22 cm de large et 2.8 cm d’épaisseur,
  • Des planches de bois de 43 cm de long, 22 cm de large et 2.6 cm d’épaisseur,
  • Des clous de 70,
  • Une crémaillère.

Pour terminer, vous avez besoin de l’isorel pour le couvre cadre.

Les étapes à suivre pour construire une ruche

Après avoir réuni tous les matériaux et les équipements apiculteurs nécessaires, vous pouvez construire votre ruche en commençant par le toit.

Assemblez les grandes planches avec les deux petites sur les côtés. Après, fixez l’ensemble sur le contreplaqué à l’aide des clous. Ensuite, recouvrez ce toit avec la tôle. Pour une meilleure isolation, tapissez la partie intérieure avec le polystyrène.

Après avoir construit le toit, vous devez poursuivre l’opération par l’assemblage de la hausse et du corps. Déposez les grandes planches, l’une en face de l’autre. Même chose pour les petites planches, puis assemblez la hausse avec des clous. Ensuite, reliez les côtés des deux blocs pour former la hausse. Vous pouvez utiliser la crémaillère afin de positionner correctement les cadres.

Une fois la hausse réalisée, vous pouvez passer par la fabrication du corps de la ruche. Il suffit d’assembler les planches de bois, de la même manière que pour concevoir la hausse.

L’avant-dernière étape, c’est le plateau. Prenez le panneau de bois et faites un trou rectangulaire de 38 cm x 18 cm. Ensuite, posez la grille par-dessus puis ajoutez les liteaux. La fixation se fait à l’aide des vis à bois. Pour terminer, il suffit de déposer les tasseaux sous le corps de la ruche.

Se lancer dans l’apiculture – quelle alternative à la fabrication de ruche ?

Si vous avez changé d’avis et que vous ne désiriez pas fabriquer vous-même votre ruche, rendez-vous sur la boutique Apistore. C’est une plateforme dédiée à l’apiculture où vous trouverez différents modèles d’équipement apiculture et des ruches en kit. Vous avez le choix entre les ruches Dadant 10, ruchettes Dadant 6 et les ruches Warré. Selon vos besoins, vous pouvez acheter une ruche complète ou uniquement les éléments de la ruche.

Outre les ruches en bois, Apistore met également à votre disposition des ruches en plastique. Elles sont appréciées par leur légèreté. Ce n’est pas tout, les ruches en plastique sont modulables, faciles d’entretien avec une excellente isolation. Comme avec les ruches en bois, vous pouvez acheter soit une ruche complète, soit uniquement des accessoires pour ruche.

Construire une ruche – pourquoi faut-il isoler ?

L’isolation ruche se fait à l’aide du polystyrène que vous déposez à l’intérieur du toit. Cette étape est souvent négligée par les apiculteurs. En effet, une bonne isolation de la ruche est nécessaire pour protéger les colonies contre le froid et les chaleurs importantes.

Les avantages d’une bonne isolation

Il faut avouer que les abeilles peuvent assurer seules la thermorégulation de leur ruche. En hiver, elles utilisent les muscles de leurs ailes pour produire de la chaleur. En été, elles font circuler l’air de l’intérieur vers l’extérieur pour refroidir la ruche. Que celle-ci soit isolée ou non, ce sont des processus naturels et les abeilles s’en servent toujours pour améliorer le confort dans leurs habitats.

Mais dans une ruche bien isolée, la chaleur restera plus facilement dans la colonie. Les abeilles feront moins d’efforts pour régulariser la température. Ceci permet de réaliser une économie d’énergie et de nourriture.

L’avantage d’une bonne isolation de la ruche ne se limite pas en hiver. Elle améliore le confort pendant les chaleurs excessives et protège la ruche contre l’humidité. Notons que les abeilles supportent mieux le froid que l’humidité. Une ruche bien isolée du sol permet une bonne ventilation et une évacuation facile des déchets.

Pour terminer, sachez qu’une bonne isolation protège également la ruche contre le vent. C’est d’ailleurs pour cette raison que vous devez fixer correctement le toit. Celui-ci doit être stable et parfaitement étanche. Si nécessaire, vous pouvez le lester avec une pierre.

Comment isoler correctement une ruche ?

L’isolation du toit est la première mesure à prendre pour améliorer le confort dans la ruche. Il suffit de déposer une grosse plaque de polystyrène sous le toit. Si vous avez des difficultés à trouver ces matériaux, vous pouvez utiliser un papier journal. C’est mieux que rien, même si le confort offert n’est pas identique à celui avec du polystyrène ou du styrodur. L’autre problème est que le papier journal retient aussi l’humidité.

Outre l’isolation du toit, il est aussi conseillé d’isoler les parois afin d’éviter les pertes de chaleur. Vous pouvez déposer une fine plaque d’isolant ruche dans la partie intérieure du cadre. Si vous choisissez de construire une ruche Dadant 10, l’utilisation des partitions et isolation Dadant 10 sur la boutique Apistore est une solution intéressante. Les partitions permettent de modifier le volume de la ruche durant les opérations de conduite des colonies.

Avoir une ruche dans son jardin- les précautions

Avoir une ruche dans son jardin ne présente aucun danger, ni pour vous ni pour vos voisins. Assurez juste que votre commune l’autorise et respectez les règlements en vigueur. N’oubliez pas que les abeilles vont butiner au-delà de votre propriété. Il y a toutefois quelques précautions à prendre afin de prévenir les risques.

Choisissez un lieu calme et sec pour installer les ruches dans votre petit jardin. Il est aussi recommandé de les mettre à l’abri des vents dominants, orientées sud/sud-est si possible. Si vous prévoyez deux ruches, prévoyez un espace de 5 m2. Si vous désirez construire plusieurs ruches dans votre jardin, informez-vous d’abord auprès des préfectures pour connaître le nombre maximum autorisé. Pour terminer, évitez d’installer les ruches près des aires de jeux, d’une terrasse ou des lieux de passage.

Conclusion : Construire une ruche n’a rien de compliqué. Il suffit de choisir le type de ruche à construire, réunir les accessoires nécessaires. Pour mener à bien votre activité, soyez attentif aux règlements en vigueur dans votre commune. Si vous voulez que les choses se déroulent comme prévu, offrez-vous les équipements disponibles chez Apistore. Des experts resteront à votre disposition pour vous guider dans l’achat.

Autres articles

Les avantages d’une maison domotique

Christophe

Profitez d’une cuisine parfaite grâce à des experts

Journal

Entretien et nettoyage professionnel en Suisse romande

Sacha Petrof

Agencements intérieurs avec Actoform

Sacha Petrof

Assainissement non-collectif et installation d’une fosse toutes eaux

Irene

Les différentes solutions pour isoler les combles

Irene

Les principaux travaux de vitrerie

Irene

Comment choisir son escalier en métal ?

Claude

Comment installer une micro station d’épuration ?

Irene