Image default
Commerce et Economie

Pourquoi investir dans un vignoble ?

Notez cet article

Investir dans un vignoble ne nécessite pas forcément de gros capitaux. Vous pouvez participer à un placement collectif en adhérant à des groupements fonciers viticoles. Qui plus est, dans votre investissement, vous avez la possibilité de bénéficier d’avantages fiscaux. Ainsi, plus le temps passe, plus vous récolterez le fruit de vos efforts. Il y a bien évidemment plus d’une raison d’investir dans la vigne.

La fiabilité du placement

Pour commencer, vous n’avez aucunement besoin de collecter jusqu’à un million d’euros pour pouvoir placer votre argent dans cette activité. Quelque 3 000 à 200 000 euros suffisent pour acquérir une part dans un groupement foncier viticole ou GFV. Votre vignoble a un exploitant, il s’agit du viticulteur. C’est lui qui assure le fermage dont le revenu vous sera versé. Plus vous possédez de parts, plus vous percevez des revenus plus conséquents. Au début, les recettes ne sont peut-être pas telles que vous l’espérez, mais le risque est minime, parce que le secteur est en bonne santé.

Rappelez-vous-en, l’investissement dans le vignoble est exactement comme le vin : il se bonifie avec le temps. Les GFV sont nombreux en France. La plupart d’entre eux exercent dans le bordelais. Des organismes vous tendent la main si vous avez besoin d’aide dans vos acquisitions viticoles.

Les valeurs ajoutées rapportées par la rémunération en bouteilles et la revente des parts

Le rendement moyen d’une exploitation viticole est 2 % si l’on enlève les frais. Il y a donc de quoi aménager votre cave. Vous tirerez des avantages en vous faisant rémunérer en bouteilles, sachant que le vin se valorise avec le temps. Ici encore, plus vous détenez de parts GFV, plus votre tarif propriétaire des bouteilles est intéressant. Vous verrez alors votre rendement aller jusqu’à 5 %.

Si votre part de vignoble fait partie des Appellations d’Origine Protégées (AOP), sa revente peut vous rapporter gros. Voici quelques chiffres relatifs aux vignobles de renommée pour vous donner une idée :

  • Le gain rapporté par les AOP dépasse les 200 % de la valeur financière d’un hectare en 23 ans.
  • Le gain rapporté par les Saint-Julien s’élève à plus de 400 % du prix de l’hectare sur la même durée.
  • Les champagnes rapportent un rendement supérieur à 500 % dans les mêmes conditions.
  • Pour le Pauillac, l’on a pu évaluer un rendement dépassant les 800 %.

Les avantages fiscaux

Les parts de GFV sont imposés sur les revenus fonciers. L’ISF sur le foncier rural concerne seulement les 25 % de sa valeur si celle-ci est inférieure ou égale à 101 897 €. Si cette valeur est supérieure à ce seuil, l’ISF sur le foncier rural passe à la moitié. Lors d’un achat contracté à l’aide d’un prêt, on peut déduire les intérêts d’emprunt. Il y a encore beaucoup d’autres avantages fiscaux concernant la revente et l’acquisition de parts.

Related posts

Se faire aider pour recruter, quelles sont les possibilités?

Claude

Sac publicitaire personnalisé : un outil de communication très efficace

Clarisse

Le travail d’entrepreneur, c’est quoi ?

Clarisse