Image default
Vegan / Bio

Concombres à la crème sans crème et sans soja

Rate this post

C’est la pleine saison des concombres. A la maison, nous les mangeons en général en vinaigrette classique (huile d’olive + citron), accompagnés ou non de tomates. C’est rapide, simple et délicieux.

Toutefois, cela faisait longtemps (en fait depuis que j’ai déclenché une intolérance aux laitages) que je voulais regoûter aux bien connus « concombres à la crème », histoire de varier les plaisirs, mais sans pouvoir le faire n’ayant trouvé aucun substitut à la crème ou au yaourt digne de ce nom à mes yeux.

Aucune crème de substitution (au soja, à l’avoine, au riz) n’a décidément le même goût que la crème fraîche ou le yaourt !

Je ne vous dis pas mon excitation quand j’ai enfin trouvé comment remplacer la crème ou le yaourt !!! En plus, cerise sur le gâteau, la préparation est relativement simple. Bon, certes toujours moins simple que d’acheter un pot de crème de soja mais tellement meilleur et surtout tellement plus nourrissant et vivant !

Pour 1 beau gros concombre :

  • 1 bol de noix de cajou (environ 125 g)
  • du réjuvélac*
  • sel
  • herbes aromatiques (aneth, menthe, persil … pour ma part, j’ai utilisé de la ciboulette hachée finement)

Faites tremper quelques heures les noix de cajou ou une nuit, comme ça vous les mettez à tremper le soir et le lendemain juste avant le repas, elles seront prêtes.

Égouttez-les et versez-les dans le bol de votre blender.

Recouvrez-les de réjuvélac juste à niveau et mixez jusqu’à obtention d’une crème parfaitement lisse. Ajoutez un peu de réjuvélac si la crème vous semble trop épaisse.

Salez selon votre goût, ajoutez les herbes aromatiques et voilà la sauce de vos concombres est prête !

Si elle a chauffé un peu avec le mixage, placez-la au frais un petit moment avant de l’utiliser.

* Le réjuvélac était LA boisson d’Ann Wigmore qui le considérait comme l’un des 3 piliers pour retrouver la santé. Vous pouvez lire une explication de ses bienfaits dans cet article. Cette boisson demande un peu de temps pour être réalisée mais elle reste simple à faire et ses bienfaits en valent la peine !
Attention toutefois aux conditions de sa préparation, les mauvaises bactéries pourraient supplanter les bonnes… Propreté, température, durée de macération peuvent influer sur le résultat.

Bon appétit !

Autres articles

Carrés de nougat oriental

Irene

Une journée de préparation d’un athlète végétalien crudivore

Irene

3 sauces vegan en 5 minutes

Irene

Des plats crus, vegan, pour PÂQUES | Veg an’bio

Irene

Infusion-plaisir médicinale aux épices (remplace le café du matin !)

Irene

Dessert cru de Pâques : mini-gâteaux à la carotte, glaçage crème de cajou

Irene

5 astuces utiles pour faire du jus

Irene

Une soupe rose, ça vous tente ?

Irene

Performances sportives et végétalisme : le problème des protéines

Irene