Image default
Vegan / Bio

Le chemin d’un papy précurseur du cru : de la maladie à la santé, sa bataille contre la boulimie, son programme de guérison et sa renaissance

23 août 2016

L’énorme succès de son livre  Survival in the 21st Century: Planetary Healers Manual  (La survie au 21ème siècle – un best-seller) a beaucoup contribué à faire connaître Viktoras Kulvinskas.

Cet brillant esprit scientifique, américain d’adoption originaire de Lituanie, survivant de la seconde guerre mondiale, qui a collaboré à divers instituts de haut niveau en tant que consultant (mission Apollo, le M.I.T., le Smithsonian et  Harvard à 29 ans), est retraité de l’enseignement (Mathématiques et systèmes informatiques) pour se consacrer à un mode de vie holistique et doté d’une sensibilité hors norme, est considéré comme un des « pères » de l’alimentation crue, ayant contribué (dans les années 50) à la création de l’Institut de santé Hippocrate après sa rencontre avec le Dr Ann Wigmore (également d’origine lituanienne).

En apprendre davantage sur ce brillant esprit dans cet article.

Il raconte ici dans un très long entretien à Sarah Best, journaliste, et dont je vous ai fait la traduction, son chemin de la maladie à la santé, sa bataille avec la boulimie, le programme qui l’a guéri, et pourquoi il se sent mieux maintenant qu’à 20 ans :

Votre histoire est un exemple étonnant du pouvoir de l’alimentation crue pour transformer une vie. Veuillez nous parler de vos premières années.

Je suis né avant la seconde guerre mondiale en Lituanie et ai grandi dans une ferme très primitive. Il n’y avait pas d’électricité et nous produisions la plus grosse partie de notre nourriture. Nous nous appuyions essentiellement sur deux aliments : les céréales cuites et les produits laitiers et la combinaison de ces deux aliments a posé les fondations d’une quantité phénoménale de faiblesses physiques. J’ai aussi subi une grande quantité de traumatismes d’enfance. Je devins très introverti et n’ai pas parlé avant 16 ans. J’ai vécu la vie d’un mystique, observant tout et faisant l’expérience de visions psychiques et d’euphorie. Ma grand-mère avait également cette capacité.

Durant mon adolescence, nous avons émigré aux États-Unis et je me suis immergé dans les habitudes alimentaires de l’époque. Vers l’âge de 17 ans, j’étais acidifié, j’avais des migraines, une arthrite très avancée et d’énormes difficultés psychologiques. J’étais insomniaque et ai alors commencé à expérimenter la relaxation comme une alternative au sommeil. J’ai utilisé de profonds niveaux de méditation comme voie de pacification de l’esprit. Ceci me conduisit à des changements radicaux dans ma concentration et mes capacités et j’ai gagné toutes sortes de récompenses en mathématiques et en physique.

Autres articles

Soupe carottes-roquette (Crue, vegan et réchauffante)

Irene

Barres biscuitées et chocolatées crues façon Twix

Irene

Herbe de blé et autres pousses : tableau de rendement

Irene

Une soupe rose, ça vous tente ?

Irene

Champagne de choux de bruxelles

Irene

Le cacao : toute une histoire… botanique, gastronomique, médicinale + des recettes !

Irene

Infusion-plaisir médicinale aux épices (remplace le café du matin !)

Irene

Concombres à la crème sans crème et sans soja

Irene

Jus vert sauvage de mars

Irene