Image default
Emploi et Enseignement

Comment éviter les mauvais payeurs ?

Les mauvais payeurs sont bien nombreux actuellement. Et pour la plupart, le non-paiement est pour des raisons non justifiées. Face à cela, les prêteurs ont beaucoup du mal à les différencier. Mais la solution est là ! Dans les quelques lignes suivantes, on vous présente quelques astuces pour éviter les mauvais payeurs.

Connaitre son client

Avant de prêter de l’argent, il faut bien connaître la personne à qui l’on va accorder un prêt. Comme on dit, sachez avec qui vous avez affaire. C’est un bon moyen pour mesurer si telles ou telles personnes deviendront les mauvais payeurs  qu’il faut éviter avec le temps. Apprenez alors à connaître dans les moindres détails votre client et de tisser des liens avec. Pour ce faire, il faut évaluer la situation financière de la clientèle. C’est un devoir incontournable pour les établissements financiers. Ces derniers fournissent une liste de dossier que les emprunteurs devront remplir. Pour constituer ce dossier, il faut une présentation du débiteur par des pièces d’identité. Par la suite, il faut présenter les sources de revenus, les charges fixes du client sur le plan mensuel.  Ainsi, il est sera possible de voir si le débiteur sera capable de rembourser ses dettes. A la fin, les prêteurs jugeront la solvabilité du client.

Préciser les conditions

Si vous jugez bon que le client mérite de faire l’emprunt auprès de votre établissement, il est d’une grande importance de bien poser les conditions à l’avance. Il faut au premier abord mettre en place une date de paiement qu’il faut respecter. Au-delà de tout dépassement de l’échéance de paiement, il est possible de sanctionner le débiteur. Il faut par la suite alors poser les conditions de différentes sanctions possibles qui doivent s’appliquer si les débiteurs n’arrivent plus à payer ou ne veulent plus payer leurs dettes. Il en est par exemple du cas de retard de paiement. En cas de retard de paiement, la loi autorise que le créancier demande à son débiteur de payer une somme en guise de recouvrement des préjudices causés par le non-paiement à la date prévue. Ce sont les intérêts de retard de paiement. Ces conditions sont à négocier entre les parties. En effet, si vous ne posez pas les bonnes conditions comme il faut, les mauvais payeurs vont en profiter.

Conclure un contrat

Pour éviter les mauvais payeurs, la dernière chose à faire c’est de conclure un contrat. Il faut mettre les accords du contrat des parties par écrits. Dans ce contrat, il faut voir inévitablement les conditions financières, les responsabilités et les obligations de chacun, les cas de résiliations du contrat, etc. Ce contrat devra être en béton avec des informations bien précises. Il est possible de rajouter des conditions dans le contrat si cela va améliorer les conditions en faveur de tous. Ce sera tout d’abord un moyen pour sauvegarder tous vos échanges, une sorte de récapitulatif. Ce sera également une preuve que vous pourrez utiliser contre votre débiteur si ce dernier se désiste à respecter les stipulations de la convention. Un avocat ou un expert dans le domaine peut vous conseiller pour la rédaction du contrat.

Related posts

La veille sur les appels d’offres des marchés publics

Journal

À quoi consiste le métier de couvreur ?

Tamby

L’importance de la collaboration entre entreprises et agents commerciaux

Angelique