Image default
Societes et Institutions

Mères célibataires, les premières à être touchées par le problème de l’endettement

Notez cet article

Selon le rapport publié par la banque de France, les mères célibataires sont les principales personnes à se trouver dans la précarité face à l’endettement, et cela jusqu’en 2018. Malgré cela, il faut reconnaître qu’une baisse du taux d’endettement auprès de ces ménages précaires. Les femmes sont les plus fragiles face à la situation de surendettement, et pour se rétablir d’une telle situation, suivre un programme destiné à cet effet est plus que recommandée. Comme la plupart d’entre elles se positionnent en tant que chef de famille, elles doivent avoir une source de revenus suffisants pour pouvoir subvenir à leur besoin. Vienne s’ajouter à cela l’inégalité entre le salaire des hommes et des femmes.

Une incapacité de remboursement face au surendettement

Lors des sondages au sein des familles monoparentales, près de huit femme sur dix se trouvent à la tête de celle-ci, qui plus est, ce rapport précise que « Celles-ci bénéficient d’un revenu moyen inférieur à celui des hommes, soit 23 % en moins ». Cette précarité explique le taux de surendettement particulièrement important observé pour cette catégorie de personnes. Près de 55 % des personnes surendettées sont des femmes. Les tranches d’âge les plus touchées sont les moins de 34 ans où plus de 60 % sont des femmes, mais aussi les seniors de plus de 75 ans (environ 58 %).

Près de 57 % de ces femmes en situation de surendettement se trouvent en situation de rétablissement personnel. Cela veut dire qu’elles vont vers l’effacement total de la dette en raison de leur incapacité à rembourser. Cette action de rétablissement personnel est de plus en plus fréquente, touchant 45 % des ménages surendettés en 2018. Les ménages qui envisagent de réduire leur mensualité et prévenir une situation de surendettement peuvent recourir aux rachats de crédits moins chers.

Les demandes de surendettement sont en baisse

Généralement, le surendettement se trouve dans une tendance baissière, et les chiffres démontrent que la baisse va de moins 10% à 26%, comparé au sondage de 2013. Les commissions de la Banque de France ont eu près de 162 936 dossiers de surendettement en 2018, dont 147 853 (plus de 90 %) ont été déclarés recevables. Les prêts liés à la consommation ont régressé, de même que celles en rapport avec l’emprunt immobilier auprès d’un grand nombre de ménages. Elles présentent respectivement environ 38 % et 35 % des documents de surendettement. Cependant, seule une personne qui se trouve dans une situation de surendettement sur six détient des dettes immobilières, puisque la majorité des débiteurs sont des locataires. Le surendettement concerne un volume total de 6,6 milliards d’euros, un montant est aussi en recul de -8,8 % comparativement à celui de 2017.

Voilà quelques points à connaître en ce qui concerne les problèmes de surendettement auprès des ménages monoparentaux qui se trouvent dans une situation de précarité. Afin de pallier à cette situation, la souscription à un rachat de crédit demeure la solution principale pour y arriver. C’est pour cette raison que le nombre d’établissement qui accorde ce dispositif ne cesse d’augmenter au cours de ces dernières années.